Rassemblement pour les élections municipales 2014
Accueil du site > La liste > Suivre la campagne

Suivre la campagne

samedi 14 décembre 2013

Photos de campagne

JPEG - 158.8 ko
Sur le marché le 16 mars
JPEG - 108.8 ko
Réunion publique du 1er mars 2014
Une nombreuse assistance est venue écouter la liste "Donnons un autre avenir au Plessis-Robinson" qui présentait son programme samedi 1er mars au Moulin Fidel.
JPEG - 198.5 ko
Programme "Donnons un autre avenir au Plessis-Robinson"
Notre programme a été présenté lors de la réunion publique du 1er mars 2014 au Moulin Fidel.
PNG - 631.4 ko
Porte à porte
À la rencontre des habitants de l’allée Laennec le 14 février.
JPEG - 129.9 ko
Pour plus de démocratie au Plessis-Robinson
Distribution au marché le 9 février d’un tract sur la démocratie locale
JPEG - 90.5 ko
Porte à porte au coeur de ville
JPEG - 133 ko
Entente Plessis-Meudon de Rugby
J.F.Papot rencontre les dirigeants du club et les joueurs après le match.
JPEG - 116.9 ko
Porte à porte
À la rencontre des habitants du Square Victor Fleming.
JPEG - 406.9 ko
Démocratie locale
À la rencontre des habitants du quartier du Pierrier pour discuter de démocratie locale et de conseils de quartier.
JPEG - 168.3 ko
Éducation et rythmes scolaires
Distribution de notre programme sur l’éducation à l’école Jean-Jaurès le 24 janvier. Découvrez notre programme
JPEG - 177.1 ko
Pour plus d’emplois au Plessis-Robinson
Distribution au marché le 26 janvier d’un tract sur l’emploi
JPEG - 108.7 ko
Distribution de tract le jeudi 23 janvier au RER Robinson
JPEG - 171.7 ko
L’équipe devant l’Orangerie
Après la distribution de notre programme sur l’urbanisme au coeur de ville, photo du groupe le 14 janvier
JPEG - 78.4 ko
Éducation et rythmes scolaires
Distribution le 12 janvier de notre programme sur l’éducation avec la participation de Jean-Marc Germain et Benoît Marquaille
JPEG - 56.3 ko
Réunion de l’équipe de campagne
Vue partielle de l’équipe de campagne qui se réunit chaque lundi
JPEG - 125.9 ko
Urbanisme dans le quartier Colbert,
À la rencontre des habitants du quartier Colbert le 11 janvier 2014
JPEG - 113.7 ko
Éducation et rythmes scolaires
À la rencontre des parents de l’école François Peatrik, le 10 janvier 2014

Revue de presse

- 27/07/2013 | Le Plessis-Robinson : polémique autour du site Panoramic-Ermitage

Le plan local d’urbanisme attaqué

- 19/09/2013 | Le Plessis-Robinson : vidéosurveillance

Jean-François Papot : « C’est un outil qui peut être utile à certains endroits, mais il faut savoir ce que l’on en fait »

- 24/07/2013 | Châtillon - Le Plessis-Robinson : les deux communes créent une société publique chargée d’aménager des zones d’activités au Plessis et le secteur de la future gare du Grand Paris de Châtillon

Une alliance qui fait polémique

- 10/10/2013 | Le Plessis-Robinson : pôle culturel

Un palais pour la culture

- 24/12/2013 | Echos de campagne / Hauts-de-Seine

Les Verts s’allient aux socialistes au Plessis-Robinson

- 20/02/2014 | Le Plessis-Robinson

Jean-François Papot : « Le maire a figé la ville »

- 22/02/2014 | Hauts-de-Seine : charte ANTICOR

Les signataires

- 01/03/2014 | Le Plessis-Robinson : réunion publique

Une grande réunion publique pour présenter sa liste et dévoiler son programme qui entend « donner un autre avenir au Plessis-Robinson » : Jean-François Papot a rassemblé la gauche (PS, PCF, Front de gauche, MRC), les écologistes d’EELV, des centristes venus du MoDem et des représentants d’associations de la ville pour affronter le maire sortant les 23 et 30 mars.

Au Plessis, l’opposition en marche

- 17 mars 2014 | Municipales

Jean-François Papot (PS) au Plessis

FACE À LUI, un maire UMP élu depuis 25 ans très confortablement — en 2008, il avait même obtenu 68 % des voix : au Plessis-Robinson, le socialiste Jean-François Papot s’attaque à l’indéboulonnable Philippe Pemezec.

Ce chef d’entreprise de 39 ans, spécialisé dans le conseil en développement durable pour les collectivités locales, est entré en politique par « ras-le-bol » : « Au fil des discussions avec mes proches sur ce qui se passait au Plessis-Robinson, j’ai décidé de m’engager, et comme je ne fais pas les choses à moitié. .. » sourit le militant PS, désigné l’an dernier pour porter les couleurs de la gauche. « Parce que tout cela n’est pas acceptable, l’absence de démocratie, la chape de plomb qui pèse sur les décisions du conseil municipal, prises sans demander l’adhésion des gens », pointe l’opposant, qui dénonce « les excès du maire ». « Nous n’avons pas les mêmes valeurs, c’est aussi ce qui a motivé mon engagement. Moi, je suis pour une répartition équitable des logements sociaux, pour que ce ne soit pas toujours les mêmes intervenants qui soient les acteurs de l’urbanisme ou de l’architecture de la ville... » insiste Jean-François Papot.

Il veut quand même croire en ses chances, mais tient déjà une première victoire : il a fédéré derrière lui tous les opposants, du PS au Front de gauche, des écologistes d’EELV aux centristes venus du MoDem, jusqu’aux associations de riverains. « Nous avons réussi un large rassemblement pour cette élection, si on est dans l’opposition on sera un vrai contre-pouvoir ! »

SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0